Tamedia publie le 3ème sondage électoral

À un an des prochaines élections pour le Conseil national, le paysage politique suisse reste stable: aucun parti ne se démarque particulièrement par rapport aux élections de 2015. Selon le 3ème sondage électoral de Tamedia, le PDC est en léger recul. La hausse des coûts relatifs à la santé reste la principale source de préoccupation des électeurs.

Zurich, le 30 septembre 2018 – Le groupe Tamedia a mené sur ses portails d’informations un troisième sondage préalable aux élections fédérales 2019. 19 412 personnes de toute la Suisse ont participé en ligne au sondage les 24 et 25 septembre. La marge d’erreur est de 1,3 point.  

 

L’UDC fait du sur-place

Si les élections du Conseil national avaient eu lieu le week-end dernier, le PDC aurait perdu un pourcentage de voix. Selon le sondage Tamedia, il aurait enregistré un résultat de 9,9%, soit 1,7 point de moins que lors des élections de 2015. Le parti obtient ainsi un résultat à peu près similaire à celui du dernier sondage d’il y a trois mois.  

 

Le paysage politique suisse reste aussi stable qu’à l’accoutumée: pour les autres partis présents au Conseil fédéral, les changements d’avis au sein de la force électorale se situent dans la zone d’incertitude statistique. L’UDC obtiendrait 29,7%, soit 0,3 point de plus qu’en 2015. Le PLR obtiendrait un pourcentage de voix de 17% (+0,6 point). Selon le sondage, le PS recueille actuellement 17,9% des voix (-0,9 point).  

 

Les coûts relatifs à la santé suscitent le plus d’inquiétudes

Le problème le plus important aux yeux des électeurs reste l’augmentation des coûts de la santé: ceux-ci représentent un problème important pour 66% des sondés. La préoccupation centrale reste ainsi la même que lors du dernier sondage de juin et se place même devant le problème des retraites (57%).  

 

Les coûts de la santé sont le problème le plus urgent à résoudre pour les électeurs de tous les grands partis, à l’exception de l’UDC et des Verts. L’électorat des Verts est davantage préoccupé par la dégradation de l’environnement, et celui de l’UDC par l’immigration. Les sondés avaient le choix entre 19 problématiques au total.

 

Une majorité insatisfaite du Parlement et du Conseil fédéral

La satisfaction vis-à-vis du Parlement et du Conseil fédéral a diminué par rapport au dernier sondage de juin. Ainsi, 41% se déclarent encore satisfaits du travail du Conseil national et du Conseil des États (-4 points). 57% sont plutôt insatisfaits (+3 points), deux pour cent ne se sont pas prononcés. Parmi les électeurs satisfaits, on trouve surtout des sympathisant PDC et PLR.  

 

Vis-à-vis du travail du Conseil fédéral dans son ensemble, 39% se déclarent satisfaits ou plutôt satisfaits (-7 points), tandis que pas moins de 61% sont insatisfaits ou plutôt insatisfaits (+8 points).    

 

Une majorité opposée à la suppression de la libre circulation des personnes

Le scepticisme augmente dans la politique européenne: bien que 52% des sondés se déclarent encore opposés à la suppression de l’accord sur la libre circulation des personnes conclu avec l’UE, 44% seraient toutefois prêts à le résilier. C’est 4% de plus qu’en juin.  

 

Entre-temps, une majorité relative de 48% s’oppose à la signature d’un accord-cadre institutionnel avec l’UE pour la reprise du droit et le règlement des litiges. Le pourcentage de soutien s’élève encore à 43%, soit six pour cent de moins que lors du deuxième sondage.  

 

Un sondage en ligne pondéré

Le sondage Tamedia a été réalisé en collaboration avec LeeWas GmbH, la société des politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen. Ces derniers ont pondéré les résultats du sondage en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques. Au total, six enquêtes sont prévues jusqu’aux élections fédérales du 20 octobre 2019. Des informations supplémentaires ainsi que le rapport du premier sondage peuvent être trouvés sur www.tamedia.ch/fr/sondage.

Médias Tamedia participants

Suisse romande: 20 minutes, 24 heures, Tribune de Genève et Le Matin/Le Matin Dimanche

Suisse alémanique: 20 Minuten, BZ Berner Zeitung, Der Bund, Tages-Anzeiger, SonntagsZeitung et ZRZ Zürcher Regionalzeitungen

Tessin: 20 minuti  

Contact

Simon Koch, Responsable de la Communication de Tamedia pour la Suisse romande

+41 21 349 49 40, simon.koch@tamedia.ch 

A propos de Tamedia 

Tamedia est le plus grand groupe de médias privé de Suisse. Les plateformes digitales, les quotidiens, les hebdomadaires et les magazines de Tamedia offrent une vue d’ensemble structurée et hiérarchisée de l’actualité. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3’700 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en France, en Israël, au Luxembourg et en Serbie. Tamedia est cotée à la Bourse suisse depuis 2000.

Plus d’informations sur Tamedia pour les représentants des médias:

www.tamedia.ch/fr/groupe/newsroom Dans la rubrique Newsroom, sous «Galerie», vous pouvez télécharger des images actuelles de l’entreprise libres de droits, comme celles des différents bâtiments avec le nouveau logo Tamedia lancé en janvier 2017.

www.tamedia.ch

Tout sélectionner: