Tamedia: nouvelle organisation des rédactions de journaux et opportunités de croissance

Tamedia réorganise ses rédactions de journaux. Le groupe de médias suisse garantit ainsi à ses lectrices et lecteurs un contenu de qualité et varié sur tous les supports, et ce malgré une baisse importante des recettes publicitaires. Le but est de garantir l’indépendance économique et rédactionnelle des douze quotidiens et des deux journaux dominicaux payants en Suisse romande et en Suisse alémanique. Tamedia veut par ailleurs saisir les opportunités de croissance dans le journalisme digital. Aucun licenciement ne sera lié à l’introduction de cette nouvelle organisation. Toutes les collaboratrices et collaborateurs auront leur place dans les rédactions dès le 1er janvier 2018.  

Zurich, le 23 août 2017 – Dès le 1er janvier 2018, deux nouvelles rédactions Tamedia, une en Suisse romande et une en Suisse alémanique, produiront les contenus Suisse, Monde, Eco et Sport. Des centres de compétences sont prévus à Lausanne, Berne et Zurich. La cellule enquête sera dirigée en commun par les deux rédactions Tamedia.  Ces dernières seront composées de collaboratrices et collaborateurs de l'ensemble des rédactions. Elles seront dirigées par deux rédactions en chef. 

 

En Suisse romande, Ariane Dayer dirigera la rédaction Tamedia et conservera son poste de rédactrice en chef du Matin Dimanche

En Suisse romande, Ariane Dayer dirigera la rédaction Tamedia. Depuis 2010, elle est rédactrice en chef du Matin Dimanche, fonction qu’elle conservera dans cette nouvelle organisation. «La nouvelle rédaction Tamedia, appuyée sur trois titres de presse solidement ancrés dans leur région, offre une chance de renforcement de leur capacité d'enquête et d'analyse de l'actualité», déclare Ariane Dayer.

 

En Suisse alémanique, Arthur Rutishauser sera responsable de la rédaction Tamedia et restera rédacteur en chef de la SonntagsZeitung.

«La rédaction Tamedia sera la plus forte de Suisse», explique Arthur Rutishauser, responsable de la rédaction Tamedia Suisse alémanique et rédacteur en chef de la SonntagsZeitung. «Je me réjouis de collaborer avec d’anciens et de nouveaux collègues».

 

Editorial Services, une nouvelle entité sous la responsabilité de Simon Bärtschi

En Suisse alémanique, la nouvelle rédaction Tamedia et  celles des marques, y compris 20 Minuten, bénéficieront des prestations de la nouvelle entité Editorial Services dès 2018. Cette dernière réunira tous les processus de production dans un même centre de responsabilité organisationnelle. Simon Bärtschi, membre de la rédaction en chef du Tages-Anzeiger et de la SonntagsZeitung, reprendra la direction d’Editorial Services.  En Suisse romande, une approche similaire est envisagée. Elle sera définie ces prochaines semaines.

 

Chaque marque aura sa propre rédaction et sa propre rédaction en chef 

 

Au-delà du soutien des centres de compétences communs dans les domaines suprarégionaux, les journaux conservent leur profil et positionnement propres. Les rédacteurs en chef des marques décident avec leurs équipes des Unes sur l’ensemble des supports. Ils prennent la décision en matière de commentaires et produisent les contenus locaux, régionaux et autres contenus spécifiques à chaque marque. En Suisse romande, la rédaction de la Tribune de Genève sera toujours dirigée par Pierre Ruetschi. En Suisse alémanique, Patrick Feuz sera toujours responsable de la rédaction du Bund, Peter Jost celle de la BZ Berner Zeitung et Benjamin Geiger celle du Landbote, de la Zürichsee-Zeitung und du Zürcher Unterländer.

 

Claude Ansermoz, futur rédacteur en chef de  24 heures

Il est prévu que Claude Ansermoz succède à Thierry Meyer en qualité de rédacteur en chef de 24 heures. Claude Ansermoz travaille à 24 heures depuis 2003. Au début de sa carrière, il fut responsable de la rubrique Politique et Suisse. Il fut ensuite correspondant à Paris afin de couvrir les élections présidentielles de 2007. Il a dirigé le cahier du Samedi du quotidien vaudois dès sa création en octobre 2008. Depuis 2011, il est rédacteur en chef adjoint de 24 heures. Il sera rattaché à Ariane Dayer. 

 

Judith Wittwer, future rédactrice en chef du Tages-Anzeiger

Il est prévu que Judith Wittwer reprenne la direction de la rédaction en chef du Tages-Anzeiger à partir du 1er janvier 2018. Elle rendra compte directement à Arthur Rutishauser. «Je me réjouis de diriger le plus grand quotidien en terme d’abonnés de Suisse pendant l’année de son 125ème anniversaire», explique Judith Wittwer, future nouvelle rédactrice en chef du Tages-Anzeiger. 

 

Judith Wittwer a rejoint le Tages-Anzeiger en 2002, tout d’abord comme bénévole, puis comme rédactrice Eco. Elle a ensuite été correspondante en Allemagne et pour la rubrique analyse, avant de devenir rédactrice économique pour la Handelszeitung en 2011. En 2014, elle a réintégré le Tages-Anzeiger, tout d’abord pour diriger l’état-major de la rédaction en chef, puis comme cheffe de l’information. Depuis 2015, elle est membre de la rédaction en chef du Tages-Anzeiger et de la SonntagsZeitung.

 

Saisir les opportunités de croissance digitale 

Tamedia veut saisir les opportunités de croissance au travers de différentes mesures. Le nombre d’abonnements digitaux doit augmenter grâce à une meilleure expérience utilisateur, aux informations personnalisées automatisées, et à de nouvelles offres comme Le Matin du Soir ou l’application #12, ainsi qu’une meilleure visibilité de la diversité des offres payantes et une stratégie des initiatives marketing et de tarification ciblées.  Une stratégie de croissance a déjà été développée dans le domaine de la vidéo. Tamedia déploie ainsi à l’ensemble de l'entreprise une application permettant de réaliser des vidéos sur smartphone puis publiées  directement sur les différentes plateformes de News.

 

Tamedia voit aussi des opportunités de croissance dans le contenu hyperlocal et lancera un projet pilote en 2018 en ce sens, ainsi que dans les formats de contenus audio. Dès le 10 septembre 2017, Le Matin Dimanche et la SonntagsZeitung proposeront pendant huit semaines un article-audio qui sera diffusé via une application Podcast, via iTunes, Spotify et Deezer. D’autres offres audio et Podcast devraient suivre. De plus, Tamedia veut poursuivre son développement en matière de Data-journalisme. Depuis deux ans, des investissements ont été réalisés dans les formations, des logiciels permettant aux rédactions de traiter une quantités importantes de données et des nouveaux datas-spécialistes. 

 

Newsexpress intègre 20 minutes - La rédaction Tamedia fournit le Sport 

 

Les rédactions 20 Minuten/20 minutes collaboreront uniquement dans certains domaines avec la rédaction Tamedia. La rubrique Sport de la rédaction Tamedia produira les contenus pour toutes les marques, y compris 20 Minuten et 20 minutes & Le Matin. Newsexpress intègre 20 Minuten/20 minutes & Le Matin et alimentera désormais toutes les plateformes News de Tamedia en breaking news, brèves, galeries photos et live-tickers.

 

Journaux de Tamedia: davantage de contacts pour moins de recettes publicitaires 

Le groupe de médias Tamedia publie douze quotidiens et deux journaux dominicaux payants en Suisse romande et en Suisse alémanique. Chaque jour en Suisse, près de deux millions de personnes lisent les médias payants imprimés ou digitaux de Tamedia. Ces quatre dernières années, alors que le nombre de lectrices et lecteurs des marques payantes de Tamedia, imprimées et digitales, était en augmentation, les journaux ont perdu un quart de leurs recettes publicitaires. Lors du premier semestre 2017, les recettes publicitaires sont en fort recul de 12% dans tous les médias imprimés de Suisse.  

«Seuls les journaux faisant partie d’un réseau important pourront faire face à la baisse constante des recettes publicitaires à l’avenir», déclare Christoph Tonini, Président de la Direction générale de Tamedia. «Regrouper les ressources permet, contrairement à plusieurs petites rédactions, de constituer des équipes performantes plus compétentantes sur les dossiers, développant davantage de capacité d’enquête et de nouvelles offres».