Sondage Tamedia sur les votations: Une majorité contre l’IAD

L’initiative pour l’autodétermination (IAD) de l’UDC se heurte encore à des difficultés: 53% des votants la rejettent actuellement, tandis que 44% y sont favorables. Alors qu’un Oui se profile en faveur des bases légales pour la surveillance des assuré(e)s, la course pour l’initiative pour les vaches à cornes reste ouverte.

Zurich, le 31 octobre 2018 – Le groupe de médias suisse Tamedia a mené sur ses portails d’informations la deuxième vague du sondage, sur les votations fédérales du 25 novembre 2018. 13 630 personnes de toute la Suisse ont participé en ligne au sondage les 25 et 26 octobre 2018. La marge d’erreur est de 1,4 point.  

 

Seuls les électeurs de l’UDC sont majoritairement favorables à l’IAD

Dans la bataille autour des «juges étrangers», les campagnes des opposants et des partisans semblent se stabiliser: près de quatre semaines avant la votation, 44% soutiennent le projet et 53% le rejettent. Seuls 3% des sondés ne se prononcent pas sur leurs intentions de vote. Les opinions n’ont pas significativement changé par rapport au premier sondage début octobre.  

 

Il existe un vrai clivage entre l’UDC et les autres partis: 87% des sympathisants de l’UDC souhaitent réglementer les relations entre la constitution fédérale et le droit public grâce à l'initiative pour l’autodétermination. En revanche, les électeurs des autres grands partis rejettent majoritairement l'initiative. C’est parmi les électeurs du PLR que l’on comptabilise le plus de votes favorables (37%). C’est du côté du PS (12% de oui) que le rejet de l'initiative est le plus massif.  

 

La majorité des partisans de cette initiative soutient que la mise en œuvre des votations populaires est essentielle au fonctionnement de notre démocratie. A l’opposé, de nombreux adversaires de l’initiative craignent que dans  certains cas, des accords favorables à la Suisse à la Suisse doivent être résiliés.  

 

Une course serrée pour l'initiative pour les vaches à cornes

Le vote sur l'initiative pour les vaches à cornes pourrait être riche en rebondissements: une petite majorité de 51% est actuellement favorable à des financements fédéraux pour les vaches et les chèvres à cornes.Une minorité de 42% rejettent l’initiative, tandis que 7% des sondés ne se prononcent pas sur leurs intentions de vote.  

 

L’argument principal des défenseurs de l’initiative est que l’écornage des veaux et des chèvres constitue un acte de cruauté envers les animaux. L’argument contre l’initiative souvent avancé est que des subventions versées contre l’écornage sont inutiles.  

 

En outre, le sondage révèle que l'initiative pour les vaches à cornes rencontre davantage de succès chez les femmes que chez les hommes. Les 18-34 ans sont également bien plus sceptiques que les séniors. Outre les sympathisants du PS et des Verts, les plus favorables à l’initiative sont les électeurs de l’UDC. 54% d’entre eux veulent voter «oui».  

 

La loi sur la surveillance des assuré(e)s maintient son cap

Les partisans de la loi sur la surveillance des assuré(e)s sont clairement en tête: 68% des sondés y sont favorables, tandis que 30% la rejettent. A peine 2% des sondés ne se prononcent pas sur leurs intentions de vote. Les fronts sont restés relativement figés par rapport au premier sondage.  

 

Une nette majorité des partisans des partis bourgeois sont favorables à ce que les assurances sociales comme l’assurance-invalidité puissent effectuer une surveillance secrète. Les électeurs des Verts et du PS restent plutôt sceptiques: respectivement 5% et 60% rejettent actuellement le projet.

Sondages sur les votations détaillés de Tamedia

Les sondages Tamedia sur les votations sont réalisés en collaboration avec LeeWas GmbH, la société des politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen. Les résultats des sondages sont pondérés en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques, de manière à ce que l’échantillon corresponde à la structure de l’électorat. Les résultats font l’objet d’une évaluation immédiate, afin que les quotidiens et les plateformes de news de Tamedia puissent rapidement en rendre compte en s’étayant sur des bases précises. Plus d’informations ainsi que le rapport détaillé du sondage sont à retrouver sur tamedia.ch/sondage.

Médias Tamedia participants

Suisse romande: 20 minutes, 24 heures, Tribune de Genève et Le Matin/Le Matin Dimanche

Suisse alémanique: 20 Minuten, BZ Berner Zeitung, Der Bund, Tages-Anzeiger, SonntagsZeitung et ZRZ Zürcher Regionalzeitungen

Tessin: 20 minuti  

Contact

Simon Koch, Responsable de la Communication de Tamedia pour la Suisse romande

+41 21 349 49 40, simon.koch@tamedia.ch 


A propos de Tamedia

Tamedia est le plus grand groupe de médias privé de Suisse. Les plateformes digitales, les quotidiens, les hebdomadaires et les magazines de Tamedia offrent une vue d’ensemble structurée et hiérarchisée de l’actualité. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3’700 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en France, en Israël, au Luxembourg et en Serbie. Tamedia est cotée à la Bourse suisse depuis 2000.

Plus d’informations sur Tamedia pour les représentants des médias:

www.tamedia.ch/fr/groupe/newsroom Dans la rubrique Newsroom, sous «Galerie», vous pouvez télécharger des images actuelles de l’entreprise libres de droits, comme celles des différents bâtiments avec le nouveau logo Tamedia lancé en janvier 2017.

www.tamedia.ch

Tout sélectionner: