Sondage Tamedia sur les votations: les opposants au projet de loi sur l’énergie gagnent quelques points

Dans à peine dix jours, le peuple suisse exprimera son opinion sur la révision de la loi sur l’énergie. Selon la troisième vague du sondage Tamedia sur les votations, le «oui» l’emporte.

Zurich, le 10 mai 2017 –  Le groupe de médias suisse Tamedia a mené sur ses portails d’informations le dernier sondage, toutes marques confondues, relatif à la votation fédérale du 21 mai. 11’490 personnes de toute la Suisse ont participé en ligne les 4 et 5 mai à la troisième vague du sondage sur les votations. La marge d’erreur est de 1,3 point.  

Montée du scepticisme au sein de l’électorat du centre
Certains convergent vers une victoire des partisans de bout en bout: on observe toujours une majorité de 53 pour cent en faveur ou plutôt en faveur du projet de loi. Ainsi, les voix soutenant le projet ont seulement diminué de 2 points par rapport au dernier sondage de fin avril. 45 pour cent des votants suisses ne sont, à l’heure actuelle, pas favorables au projet et 2 pour cent ne se sont pas encore décidés.  

Le soutien au projet semble reculer parmi les électeurs du centre: au sein des partisans du PDC, 65 pour cent souhaitent encore voter «oui» et 32 pour cent «non» (2ème vague de sondage: 72% «oui» et 24% «non»). On observe une tendance similaire au sein des votants du PBD. Avec 82 pour cent, c’est au sein du parti de l’UDC que la loi suscite le plus d’opposition. Une majorité de l’électorat du PLR est également contre la loi. En revanche, les adeptes du PS, des Verts et des Vert’libéraux soutiennent le projet avec ferveur.  

Une course serrée en Suisse alémanique
La protection climatique est l’argument principal de deux tiers des votants plaidant en faveur de la révision de la loi sur l’énergie. L’argument le plus convaincant pour les détracteurs du projet est que cette loi détruit l’approvisionnement en énergie sécurisé et éprouvé de la Suisse.  

L’on observe toujours un contraste entre les régions linguistiques: en Suisse latine, le soutien au projet est beaucoup plus important qu’en Suisse alémanique, où seuls deux points séparent les deux camps: 50 en faveur du «oui», 48 pour cent en faveur du «non».  

Sondages électoraux détaillés Tamedia
Les sondages électoraux de Tamedia sont menés en collaboration avec les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen. Ceux-ci pondèrent les résultats des sondages en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques, de manière à ce que l’échantillon corresponde à la structure de l’électorat. Les résultats font l’objet d’une évaluation immédiate, afin que les quotidiens et les plateformes de news de Tamedia puissent rapidement en rendre compte en s’étayant sur des bases précises. Des informations détaillées sont à retrouver sur tamedia.ch/sondage

Le sondage post-électoral aura lieu le 19 mai 2017.

Médias Tamedia participants 
Suisse romande: 20 minutes, 24 heures, la Tribune de Genève et Le Matin/ Le Matin Dimanche
Suisse alémanique: 20 Minuten, BZ Berner Zeitung, Der Bund, Tages-Anzeiger, SonntagsZeitung et les quotidiens régionaux zurichois ZRZ Zürcher Regionalzeitungen
Tessin: 20 minuti 
 

Contact
Christoph Zimmer, Responsable de la Communication d‘entreprise Tamedia
+41 44 248 41 35, christoph.zimmer@tamedia.ch 

A propos de Tamedia
Tamedia est le plus grand groupe de médias privé de Suisse. Les plateformes digitales, les quotidiens, les hebdomadaires et les magazines de Tamedia offrent une vue d’ensemble rationnelle et sélective de l’actualité. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3’400 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, au Danemark, au Luxembourg, en Allemagne et en Autriche. Tamedia est cotée à la Bourse suisse depuis 2000.
www.tamedia.ch