Sondage Tamedia: les jeunes plutôt favorables à l’initiative pour des aliments équitables

Dimanche, 61% du peuple suisse a rejeté l’initiative pour des aliments équitables. Le sondage Tamedia montre des différences évidentes dans les comportements de vote entre les générations et les sexes: les séniors et les hommes ont plutôt voté «non», tandis que les jeunes et les femmes ont plutôt voté «oui». Du côté de la votation sur le vélo, une majorité s’attend à ce que ce projet conduise à de meilleures infrastructures pour les cyclistes. 

Zurich, le 25 septembre 2018 – Le groupe de médias suisse Tamedia a effectué  un sondage relatif aux votations fédérales du 23 septembre sur ses portails d’informations toutes marques confondues. 8 499 personnes de toute la Suisse ont participé au sondage en ligne entre le 21 et le 23 septembre. La marge d’erreur est de 2,7 points.  

 

Peu de soutien des électeurs

Le sondage Tamedia montre comment le «Non» a triomphé sur la question des deux initiatives agricoles. En ce qui concerne l’initiative pour des aliments équitables, seul les partisans du PS et des Verts parmi les grands partis ont voté majoritairement en faveur du projet de loi (60% et 89% de «Oui»). Tandis que les Vert’libéraux sont restés divisés, la base des partis bourgeois a largement rejeté le projet.  

 

L’initiative «Pour la souveraineté alimentaire», qui a été rejetée à 68%, n’obtient la majorité que chez les Verts. Les sympathisants des autres grands partis y sont défavorables. Même les sympathisants du PS ont voté «Non» à 55%, malgré un «Oui» préconisé par la délégation.  

 

Les 18-34 ans plutôt favorables

On observe un fort contraste dans les comportements de vote selon les catégories d’âge: en tout, 45% des 18-34 ans se sont prononcés en faveur de l’initiative «Pour des aliments équitables». Chez les 65 ans, seuls 28% y étaient favorables. Le projet de loi «Pour la souveraineté alimentaire» a été approuvé par 34% des jeunes, mais seulement 25% des séniors.

Le sondage montre en outre un fossé entre les sexes, surtout pour l’initiative «Pour des aliments équitables»: ainsi, 45% des votantes étaient favorables à l’initiative populaire contre seulement 31% des votants.   

 

Argument le plus fréquent contre l’initiative «Pour des aliments équitables»: la hausse des prix

Selon le sondage, les foyers à faibles et hauts revenus ont nettement rejeté l’initiative «Pour des aliments équitables». L’argument le plus important pour ses détracteurs était que le projet de loi entraînerait une hausse du prix des denrées alimentaires et une augmentation du tourisme d’achat en Suisse. En cas d’adoption, 76% des votants s’attendaient à des prix plus élevés pour la nourriture.   Outre la hausse des prix, un autre argument a décidé les votants à se prononcer contre l’initiative «Pour la souveraineté alimentaire»: celui du cloisonnement de l’agriculture vis-à-vis du marché.      

 

Des attentes élevées pour la votation sur le vélo

La majorité des votants parmi les grands partis a voté en faveur du vélo. A noter qu’ils ne sont que 51% dans les rangs de l’UDC. Pour les partisans du «Oui», l’argument le plus important était qu’un bon réseau cyclable réduirait le nombre d’accidents.  

 

Les électeurs attendent beaucoup de l’amendement constitutionnel en termes d’efficacité: 56% estiment que les infrastructures dédiés aux cyclistes vont s’améliorer. 32% sont d’avis que l’arrêté fédéral sera inutile. 12% des votants n’ont pas souhaité exprimer leur opinion.  

 

Un sondage en ligne pondéré

Le sondage Tamedia a été réalisé en collaboration avec LeeWas GmbH, la société des politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen. Ces derniers ont pondéré les résultats du sondage en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques. Au total, six enquêtes sont prévues jusqu’aux élections fédérales du 20 octobre 2019. Des informations supplémentaires ainsi que le rapport du premier sondage peuvent être trouvés sur www.tamedia.ch/fr/sondage.

Médias Tamedia participants

Suisse romande: 20 minutes, 24 heures, Tribune de Genève et Le Matin/Le Matin Dimanche

Suisse alémanique: 20 Minuten, BZ Berner Zeitung, Der Bund, Tages-Anzeiger, SonntagsZeitung et ZRZ Zürcher Regionalzeitungen

Tessin: 20 minuti  

Contact

Simon Koch, Responsable de la Communication de Tamedia pour la Suisse romande

+41 21 349 49 40, simon.koch@tamedia.ch 

A propos de Tamedia

Tamedia est le plus grand groupe de médias privé de Suisse. Les plateformes digitales, les quotidiens, les hebdomadaires et les magazines de Tamedia offrent une vue d’ensemble structurée et hiérarchisée de l’actualité. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3’700 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en France, en Israël, au Luxembourg et en Serbie. Tamedia est cotée à la Bourse suisse depuis 2000.

Plus d’informations sur Tamedia pour les représentants des médias:

www.tamedia.ch/fr/groupe/newsroom Dans la rubrique Newsroom, sous «Galerie», vous pouvez télécharger des images actuelles de l’entreprise libres de droits, comme celles des différents bâtiments avec le nouveau logo Tamedia lancé en janvier 2017.

www.tamedia.ch

Tout sélectionner: