Sondage Tamedia: le «Oui» se profile en faveur des deux projets de loi

Plus de 60% des votants continuent de soutenir le projet AVS et fiscalité. Près d’un mois avant la votation, un «Oui» en faveur de la révision de la loi sur les armes semble également l’emporter: selon la deuxième vague du sondage Tamedia sur les votations, 55% des personnes interrogées se sont prononcées en faveur du projet de loi. 

Lausanne, le 24 avril 2019 – Le groupe de médias suisse Tamedia a mené sur ses portails d’informations la deuxième vague du sondage, toutes marques confondues, en prélude aux votations fédérales du 19 mai 2019. Dans toute la Suisse, 10’815 personnes y ont pris part en ligne les 16 et 17 avril 2019. Le taux d’erreur est de 1,7 point.  

 

Projet «Réforme fiscale et financement de l’AVS»: un nombre de voix stable en faveur du projet

Les défenseurs de la réforme fiscale sont toujours en bonne voie. Comme dans le premier sondage réalisé début avril, 62% des votants y sont favorables; 32% prévoient de voter «Non», tandis que 6% ne se prononcent pas sur leurs intentions de vote. Des changements d’avis restent possibles. La forte part de personnes souhaitant voter «plutôt Oui» indique que la formation de l’opinion n’est pas encore terminée.  

 

C’est dans le camp des partis polarisés à droite et à gauche que l’on comptabilise le moins de votes favorables, malgré le «Oui» préconisé. Selon le sondage Tamedia, 51% des électeurs de l’UDC et 53% des partisans des Verts envisagent de voter «Oui». En revanche, la réforme fiscale est très bien accueillie par les libéraux-radicaux, puisque 75% y sont favorables.  

 

Les seniors particulièrement engagés en faveur de la réforme

Outre l’abolition des privilèges dont bénéficient les sociétés aux statuts fiscaux particuliers, le projet prévoit d’accorder deux milliards de francs supplémentaires par an à l’AVS. À l’heure actuelle, le projet de loi séduit toutes les tranches d’âge. Toutefois, le nombre de voix favorables augmente avec l’âge. Chez les 18-34 ans, ils sont 56% à vouloir déposer un «Oui» dans les urnes tandis que chez les plus de 65 ans, ils sont 68%.  

 

Pour de nombreux défenseurs du projet AVS et fiscalité, l’argument le plus important est que ce projet propose un compromis typiquement suisse qui résout deux problèmes à la fois. L’argument principal des détracteurs est que ce projet associe deux sujets n’ayant aucun rapport entre eux, ce qui est antidémocratique.     

 

Législation en matière d’armes: l’UDC seul contre tous

La révision de la loi sur les armes, qui vise à transposer dans le droit fédéral la directive européenne sur les armes est bien partie pour être acceptée. Actuellement, elle reçoit le soutien de 55% des sondés – ce qui représente une augmentation de 2% par rapport au premier sondage; 44% sont contre le projet de loi tandis que 1% ne se prononce pas sur ses intentions de vote.  

 

Pour les partisans, le principal argument en faveur d’un vote favorable est que la Suisse ne serait certainement pas exclue des accords d’association à Schengen et à Dublin si le projet était adopté le 19 mai. De nombreux opposants, eux, estiment que par principe la Suisse ne devrait pas se soumettre au «diktat» de l’UE.  

 

Comme lors du premier sondage, seul l’électorat de l’UDC rejette la proposition à la majorité. Seuls 17% de leurs électeurs y sont favorables. Le soutien de la gauche pour la révision de la loi est très marqué. Ainsi, 84% des partisans du PS et 80% de l’électorat des Verts veulent voter «Oui».   

 

Sondages sur les votations détaillés de Tamedia Les sondages

Tamedia sur les votations sont réalisés en collaboration avec LeeWas GmbH, la société des politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen. Les résultats des sondages sont pondérés en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques, de manière à ce que l’échantillon corresponde à la structure de l’électorat. Les résultats font l’objet d’une évaluation immédiate, afin que les quotidiens et les plateformes d’informations de Tamedia puissent rapidement en rendre compte en s’étayant sur des bases précises. Plus d’informations ainsi que le rapport détaillé du sondage sont à retrouver sur tamedia.ch/sondage.

 

Médias Tamedia participants

Suisse romande: 20 minutes, 24 heures, Tribune de Genève et Le Matin/Le Matin Dimanche

Suisse alémanique: 20 Minuten, BZ Berner Zeitung, Der Bund, Tages-Anzeiger, SonntagsZeitung et ZRZ Zürcher Regionalzeitungen

Tessin: 20 minuti

Contact

Simon Koch, Responsable de la Communication de Tamedia pour la Suisse romande

+41 21 349 49 40, simon.koch@tamedia.ch 


A propos de Tamedia

Tamedia est le plus grand groupe de médias privé de Suisse. Les plateformes digitales, les quotidiens, les hebdomadaires et les magazines de Tamedia offrent une vue d’ensemble structurée et hiérarchisée de l’actualité. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3’700 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en France, en Israël, au Luxembourg et en Serbie. Tamedia est cotée à la Bourse suisse depuis 2000.


Plus d’informations sur Tamedia pour les représentants des médias:

www.tamedia.ch/fr/groupe/newsroom

Dans la rubrique Newsroom, sous «Galerie», vous pouvez télécharger des images actuelles de l’entreprise libres de droits, comme celles des différents bâtiments avec le nouveau logo Tamedia lancé en janvier 2017. www.tamedia.ch

Tout sélectionner: