Le Matin devient une marque 100% numérique

Tamedia va poursuivre le développement du quotidien Le Matin en tant que marque 100% numérique. Avec sa propre rédaction, Le Matin cultivera son ADN et son positionnement unique en Suisse romande afin de s’adapter au nouveau mode de consommation des utilisateurs. Le Matin ne sera plus imprimé dès fin juillet 2018, sous réserve des résultats de la procédure de consultation des employés. Laurent Siebenmann sera le nouveau rédacteur en chef du Matin, en remplacement de Grégoire Nappey. 

Lausanne, le 7 juin 2018 - Le Matin devient une marque 100% numérique avec sa propre rédaction d’environ 15 personnes. Cette dernière collaborera étroitement avec le Sport-Center et le Newsexpress de Tamedia, ainsi que le réseau de 20 minutes. Le Matin est amené à se développer à l'avenir et à innover afin de répondre continuellement à l’évolution des modes de consommation des utilisatrices et utilisateurs.

 

Avec 581’000 utilisateurs par mois (source: NET-Metrix Profile 2018-1), lematin.ch est déjà l’une des plateformes d'information les plus importantes de Suisse romande. En qualité de média numérique, Le Matin doit valoriser sa marque forte, son importante audience, cultiver son ADN et son positionnement unique en Suisse romande. Il doit continuer à offrir aux lectrices et lecteurs de tous les cantons une information décalée, engagée, piquante, de proximité, people et un contenu sportif conséquent. Le Matin fait ainsi oeuvre de pionnier en devenant le premier quotidien suisse à basculer complètement en version numérique. 

 

Le Matin connaît des pertes d’exploitation depuis plus de vingt ans. En 2017, la marque a perdu 6,3 millions de francs et près de 34 millions au cours des dix dernières années. Malgré les études entreprises pour trouver une solution permettant le maintien de l’offre imprimée du Matin, aucune piste durable n’a pu être dégagée.

 

Tamedia a ainsi pris la décision stratégique d’abandonner la version imprimée du Matin, du lundi au samedi, dès le 21 juillet 2018. Cette décision devrait impacter au maximum 41 personnes, dont 24 personnes dans la rédaction, sous réserve des résultats de la procédure de consultation. Les collaboratrices et collaborateurs touchés seront mis au bénéfice de mesures d’accompagnement dans le cadre d’un plan social.

 

La Direction a demandé à rencontrer dès demain 8 juin 2018 la représentation des employés accompagnée de la représentante du syndicat impressum, afin de démarrer la procédure de consultation, de négocier un plan social et d’assurer le dialogue nécessaire dans de telles circonstances. 

Grégoire Nappey, rédacteur en chef du Matin depuis 2014, n’a pas souhaité diriger Le Matin dans ce contexte. Il assure la transition avec son successeur Laurent Siebenmann et quittera l’entreprise le 21 juillet 2018. Grégoire Nappey: «Diriger le Matin a été un honneur, un plaisir et une énorme responsabilité. Mes pensées vont vers toutes les personnes touchées par cette évolution et je souhaite de tout cœur que le titre réussisse sa transformation totalement numérique».

Marcel Kohler, directeur du secteur Publicité et Médias pendulaires de Tamedia: «Grégoire Nappey a développé et rendu le Matin encore plus attractif ces dernières années avec son équipe. Malgré son fort engagement, celui de l'ensemble de la rédaction et de l’éditeur, nous n'avons malheureusement pas réussi à développer une perspective économique pour la version imprimée. Nous mettons maintenant toute notre énergie dans une offre numérique sous la direction de Laurent Siebenmann pour préserver la marque Le Matin et s’adapter au nouveau mode de consommation des utilisateurs».

 

Laurent Siebenmann sera le nouveau rédacteur en chef du Matin numérique. Après avoir débuté sa carrière de journaliste dans les radios privées de Suisse romande, il est entré chez Edipresse en 2000 comme assistant du rédacteur en chef du Pôle TV, puis comme rédacteur en chef adjoint pendant neuf ans. Il a rejoint la rédaction du Matin en février 2015. Laurent Siebenmann: «Le Matin est vivant, il évolue. L'imaginer tel que nos lecteurs l'aiment mais en format entièrement numérique est un challenge évidemment excitant. La nouvelle équipe a de nouveaux champs à défricher».

 

Le Matin est une marque historiquement forte en Suisse romande. Créée il y a 125 ans, elle tient une place très importante dans l’esprit des lectrices et lecteurs de chaque région de Suisse romande. Ces derniers sont avant tout fidèles à la marque, quel que soit le support. Avec un Matin 100% numérique, l’objectif est de permettre à la marque de continuer à exister dans l’environnement actuel compliqué et mouvementé.  

 

Le Matin Dimanche n'est pas affecté par l’abandon de la version imprimée du Matin.

Contact 

Patrick Matthey, Responsable de la Communication en Suisse romande 

+41 21 349 42 04, patrick.matthey@tamedia.ch

A propos de Tamedia

Tamedia est le plus grand groupe de médias privé de Suisse. Les plateformes digitales, les quotidiens, les hebdomadaires et les magazines de Tamedia offrent une vue d’ensemble rationnelle et sélective de l’actualité. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3’400 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, en Allemagne, en Autriche, au Danemark, en France, en Israël, au Luxembourg et en Serbie. Tamedia est cotée à la Bourse suisse depuis 2000.


Plus d’informations sur Tamedia pour les représentants des médias:

www.tamedia.ch/fr/groupe/newsroom Dans la rubrique Newsroom, sous «Galerie», vous pouvez télécharger des images actuelles de l’entreprise libres de droits, comme celles des différents bâtiments avec le nouveau logo Tamedia lancé en janvier 2017.

www.tamedia.ch

Tout sélectionner: