Sondages Tamedia en vue des prochaines votations: le soutien à l’initiative «Sortir du nucléaire» ne fléchit pas

Le groupe de médias suisse Tamedia a conduit un nouveau sondage en vue des prochaines votations sur ses plateformes de news, toutes marques confondues. Dans le cadre de trois vagues successives de sondages, la population suisse ayant droit de vote a été interrogée sur l’initiative «Sortir du nucléaire» qui sera soumise à votation le 27 novembre. La deuxième vague de sondages réalisée auprès de 15’000 personnes montre que le soutien à l’initiative des Verts reste intact.

Zurich, le 4 novembre 2016 – Dimanche 27 novembre 2016, la population suisse s’exprimera sur l’initiative populaire «Pour la sortie programmée de l'énergie nucléaire» (Sortir du nucléaire). Entre le 31 octobre et le 1er novembre, 15’617 personnes de l’ensemble du pays ont participé à la deuxième vague de sondages en ligne sur l’initiative «Sortir du nucléaire». L’erreur d’échantillonnage est de ± 1.2%. Si la votation avait lieu ces jours-ci, l’initiative serait approuvée à 56%. Contre 43% se déclarant «contre» ou «plutôt contre» et 1% ne s’exprimant pas.

Inhabituel: le oui à l’initiative ne fléchit pas 
Le soutien conserve donc sa force, car par rapport à la première vague de sondages le camp des partisans gagne un point, variation se situant dans la marge d’imprécision statistique. De son côté, le camp des détracteurs reste inchangé. Cette évolution est inhabituelle, car généralement le soutien aux initiatives populaires s’essouffle au fil de la campagne de votation. La sortie progressive de l’énergie nucléaire d’ici 2029 est soutenue majoritairement par l’électorat des Verts, du PS et du PVL (98, 89 et 86% de oui), mais aussi par les sympathisants du PDC et du PBD (53, respectivement 55% de oui). L’initiative n’est clairement rejetée que par la base du PLR et de l’UDC (34, respectivement 27% de oui).

En Suisse romande, le soutien reste élevé avec 65% de oui. En Suisse alémanique, 55% des votants sont en faveur de l’initiative, contre seulement 45% dans ce cas au Tessin. Le principal argument des partisans de l’initiative est la sécurité, tandis que ses détracteurs craignent avant tout la mise en péril de l’approvisionnement électrique. La crainte des importations d’électricité produite dans des centrales au charbon polluantes en cas d’approbation de l’initiative, est également présente.

Sondages électoraux détaillés Tamedia
Les sondages électoraux de Tamedia sont menés en collaboration avec les politologues Lucas Leemann et Fabio Wasserfallen. Ceux-ci pondèrent les résultats des sondages en fonction de variables démographiques, géographiques et politiques, de manière à ce que l’échantillon corresponde à la structure de l’électorat. Les résultats font l’objet d’une évaluation immédiate, afin que les quotidiens et les plateformes de news de Tamedia puissent rapidement en rendre compte en s’étayant sur des bases précises. Des informations détaillées sont à retrouver sur tamedia.ch/sondage

La troisième vague de sondages aura lieu les 10 et 11 novembre 2016.

Médias Tamedia participants 
Suisse romande: 20 minutes, 24 heures, la Tribune de Genève et Le Matin/Le Matin Dimanche 
Suisse alémanique: 20 Minuten, BZ Berner Zeitung, Der Bund, Tages-Anzeiger, SonntagsZeitung et les quotidiens régionaux zurichois ZRZ Zürcher Regionalzeitungen 
Tessin: 20 minuti 

Contact
Christoph Zimmer, responsable de la Communication d’entreprise Tamedia
+41 44 248 41 35, christoph.zimmer@tamedia.ch

A propos de Tamedia 
Tamedia est le plus grand groupe de médias privé de Suisse. Les plateformes digitales, les quotidiens, les hebdomadaires et les magazines de Tamedia offrent une vue d’ensemble rationnelle et sélective de l’actualité. Fondée en 1893, l’entreprise emploie environ 3’400 collaboratrices et collaborateurs en Suisse, au Danemark, au Luxembourg et en Allemagne. Tamedia est cotée à la Bourse suisse depuis 2000. 

​www.tamedia.ch